Il s’est trouvé que ce jour-là – le jour où j’ai retrouvé Delphine, d’ADC Moura – l’animateur de l’équipe devait travailler avec trois adolescents, c’était l’occasion de commencer les photos … à ma surprise, nous sommes montés dans le vieux camion, et sommes partis chercher les jeunes, dans différents hameaux … au retour, nous leur avons expliqué le projet, afin qu’ils en soient partie prenante, et donnent des idées de situations pour faire des photos … ils ont tout de suite accroché, et pour les mettre à l’aise, je leur ai montré plein de photos d’enfants manouches, prises dans le Lochois … ils ont beaucoup aimé, ont bien ri, et ont conclu que ces photos auraient pu être prises chez eux, à l’exception du mode d’habitat (ils sont sédentaires, en conditions parfois plus précaires que les nomades d’Indre et Loire …)
Bref, la mise en confiance était faite, pour moi, il n’y avait plus qu’à attendre … on a monté un premier planning, car il s’est avéré que le projet se mettait en place immédiatement !!!

Après une première journée de prises de vue, nous nous sommes aperçus que le projet devait être révisé … je ne peux vous en parler trop ici, ce serait un peu compliqué – et j’ai oublié une partie de nos réflexions philosophiques, c’était tellement imprévu et intense …

Toujours est-il que même si ce projet devait être revu (et cela sur du long terme), l’équipe était très heureuse d’avoir une photographe, et nous avons continué, dans l’optique du projet initial, mais avec une ambition revue à la baisse (manque de maturation), et du fait des difficultés rencontrées … les principales difficultés ne sont pas venues des gitans, mais d’instances administratives (principalement dans le cadre scolaire : de vrais paranos …) qui nous ont mis des bâtons dans les roues … il nous fallait plus de temps pour aller au-delà de certaines réticences et absurdités, et je n’étais là que pour trois jours … en fait, je suis tout de même restée une semaine !

J’ai suivi Benjamin (l’animateur gitan) dans quelques unes de ses interventions auprès des enfants et des adolescents, notamment avec son activité  périscolaire « initiation à l’informatique » … dans les villages, dans de petites salles communales, les gosses viennent à la sortie des classes, pianotent, et repartent … c’était l’occasion de photographier Benjamin dans le cadre de son travail (une partie du projet initial) et de faire plaisir aux gosses en leur tirant le portrait (toutes les photos leur seront tirées sur papier). c'est aussi une banque d'images pour alimenter le compte facebook de l'association ...
Il y a eu d’autres situations photographiques, mais elles sont plus d’ordre privé, je n’en posterai pas …

Copie de DSC_6085nxa

 

 

Copie de DSC_6797

 

 

Copie de DSC_6836

 

 

Copie de DSC_6840

 

 

Copie de DSC_6844

 

 

Copie de DSC_6858

 

 

Copie de DSC_6823

 

 

Copie de DSC_6870c